Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 12:34

A lire, cet article de Presse Océan en date du 7 novembre. En comparaison, je vous invite à relire les différentes interventions que j’ai pu faire sur le sujet et dans lesquelles je pointais le coût élevé du système, le manque de performance, l’absence de communication et de pédagogie autour de la question des déchets, le retard pris dans la généralisation… Cet article de Presse Océan tend à démontrer que je n’avais pas tort et que les réponses de Jean-Marc Ayrault et de sa majorité étaient en réalité erronées.

 

"Le système coûte cher et donne des résultats médiocres.

 

Prévue pour 2011, l’extension de la collecte sélective des déchets à l’ensemble de Nantes devra attendre.

 

Des sacs jaunes pour les déchets recyclés, bleus pour le reste des ordures ménagères.

Depuis novembre 2006, des dizaines de milliers de ménages nantais ont appris à trier leurs déchets grâce au système Tri’sac. Déposés dans le même bas, les saces jaunes et bleus sont ensuite séparés par lecture optique à l’usine Valoréna de la Prairie de Mauves.

Inspiré d’un modèle suédois et mis en œuvre pour la première fois en France, Tri’sac a été progressivement étendu à différents quartiers de Nantes. Lancée en décembre 2008, la dernière extension en date a concerné l’île de Nantes, le Pré-Gauchet, Malakoff, les Dervallières, Breil-Carcouët et Bellevue.

A ce jour, près de 68 000 foyers (environ 135 000 habitants) et 1 600 professionnels nantais bénéficient de ce service de collecte sélective en porte-à-porte.

 

Bilan médiocre

Mais Tri’sac coûte cher (20% de plus qu’une collecte classique) et ses résultats ne sont pas à la hauteur des objectifs fixés.

Selon la Commission locale d’information et de surveillance (Clis, sur 100 tonnes de sac arrivant à Valoréna, 10 tonnes de sacs jaunes sont redirigées vers l’usine Arc-en-Ciel de Couëron, où sont triés les déchets recyclables. « Au final, moins de 7 tonnes sont recyclées, ce qui est loin d’être satisfaisant ». Trop fragiles, beaucoup de sacs se déchirent au déchargement. Mais surtout beaucoup d’habitants n’ont pas encore acquis le réflexe Tri’sac. « Dans certains quartiers, ça ne marche pas du tout », constate cet éboueur.

 

Projet reporté

Même si ces performances s’améliorent lentement, Tri’sac est à la peine. Nantes Métropole prévoit toujours de l’étendre au centre-ville de Nantes et à de nouvelles zones d’habitat vertical. Mais la généralisation de la collecte sélective à toute la ville, initialement prévue pour 2011, risque de devoir attendre.

D’autant que la construction d’un nouveau centre de tri et de séparation des déchets, juste à côté de l’usine Valoréna, a été reportée sine die. La réalisation de cet équipement ultramoderne de 27 millions d’euros devait permettre de faire face à l’extension de Tri’sac à tout Nantes. Les travaux auraient dû démarrer cette année pour une mise en service prévue fin 2010. Mais, contraintes budgétaires obligent, le projet a été remisé dans les cartons."

 

Presse Océan – 07/11/2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

schweitzer 09/11/2009 18:12


bonjour, en récuperant mes sacs rue Koufra je viens d'apprendre que théoriquement les bennes de recyclages sur rue devaient en principe disparaître ? mais que le projet était reporté ? pourquoi ces
dispositions ? et par qui ?pouvez vous me donner une explication merci d'autre part si vous allez sur le site SOS planète il y a des commentaires alarmants sur l'ebou é , les boues qui servent de
composte dans l'agriculture il y a de quoi se poser des questions au marché de Talensac !


Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas