Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 07:14

Monsieur le Président,

Chers collègues,

 

Dans le cadre du Grenelle de l’Environnement, la France s’est fixé l’objectif d’augmenter de 20 millions de tonnes équivalent-pétrole sa production d’énergies renouvelables, à l’horizon 2020. Les énergies renouvelables devront ainsi représenter 23% de la production énergétique nationale.

 

La moitié de ces 20 Mtep devront provenir de la production de chaleur.

Les réseaux de chaleur ont donc un rôle essentiel à jouer pour atteindre les objectifs de développement de la chaleur renouvelable.

 

Poursuivre le développement de notre réseau de chaleur est donc indispensable et cette délibération reçoit notre soutien total puisqu’elle va dans le sens de la politique mise en place au niveau national.

 

Les réseaux de chaleur sont particulièrement bien adaptés aux grandes agglomérations comme la notre. En effet, en zone urbaine dense où l’habitat est essentiellement collectif, les aménagements individuels tels que l’installation de chauffage au bois, la géothermie superficielle ou encore la pose de panneaux solaires pour la production d’eau chaude sont souvent difficiles, parfois même impossibles.

 

Les réseaux de chaleur offrent donc un moyen de développer l’utilisation de chaleur renouvelable dans les villes.

 

63 kms de réseau supplémentaire, une économie de CO² de 880 000 tCO² sur 20 ans, et la possibilité d’alimenter 41 000 logements : il y a ici un vrai beau projet.

 

Par le développement des réseaux de chaleur, on trouve l’écologie qui nous plait : l’écologie positive, cette écologie qui fait du bien à la planète, sans culpabiliser, sans sanctionner, mais au contraire en permettant de réduire la facture de nos concitoyens, notamment pour les plus faibles.

 

Puisque grâce à se système le coût de l’énergie devrait pouvoir baisser assez fortement du fait notamment de l’application de la TVA à 5.5%, soit une diminution de 15%. Une question sur ce point car j’ai pu lire cette semaine dans la presse que la diminution pour les locataires de Nantes Habitat serait de seulement 2%. Serait-il possible d’obtenir quelques explications sur ce point.

 

L’enjeu du réseau va maintenant être l’appropriation par les bailleurs privés et les particuliers, en dehors des bailleurs sociaux qui seront raccordés directement.

 

L’autre enjeu relève bien sur, et j’y reviens une nouvelle fois, de l’isolation des logements. Je le rappelle notre parc est ancien, beaucoup de logements sont de véritables passoires thermiques.

 

Dans le cadre de cette vision d’ensemble à laquelle nous sommes attachés dans tous les domaines, il me semble important que l’isolation des logements soit prise en compte. Car payer moins cher un chauffage moins polluant ne doit pas nous empêcher de tout faire pour éviter de chauffer dehors.

Une délibération que nous soutenons, que nous voterons en insistant bien sur l’ensemble de la chaine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas