Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 20:26

Depuis de longues semaines, le débat autour du futur CHU prend de l’ampleur.

Ce dossier concerne tous les quartiers de la Ville de Nantes et pas seulement le centre ville. Il me semblait donc nécessaire, aujourd’hui, alors que de nombreuses choses sont dites à droite, à gauche, de faire le point sur ce dossier e de livrer ma position sur le sujet.

 

Le Maire de Nantes a annoncé un jour de 2009 que le CHU, c’est-à-dire l’Hôtel Dieu et l’Hôpital Nord (Laënnec) seraient regroupés et iraient s’installer sur l’Ile de Nantes, à côté du MIN.

 

De très nombreux acteurs ont en effet expliqué que pour des raisons médicales et des raisons financières, le regroupement était indispensable. Pour avoir écoutés les uns et les autres, je me suis rangé derrière cette idée. Oui, les activités de l’hôpital public et donc les sites doivent être regroupés.

 

Une fois ce point de vue partagé, il faut répondre à une autre question : Où ?

 

Le Maire de Nantes a décidé que l’Ile de Nantes était le meilleur choix.

 

Pour ma part, de nombreuses questions importantes, auxquelles nous n’avons pas de réponse, doivent être résolues avant de faire un choix définitif :

1)      Coût financier : combien coûterait le regroupement sur l’Ile de Nantes ? Pour le déménagement de l’Hôtel Dieu et de Laënnec, on parle de 2 phases de 300 millions chacune. Cela ne coûterait-il pas moins cher de ne déménager qu’un site, en l’occurrence l’Hôtel Dieu pour faire un regroupement à coté de Laënnec ?

2)      L’espace : le regroupement sur l’Ile de Nantes nécessiterait près de 15 hectares à terme. Or à ce jour, seuls 8 hectares sont disponibles. Pour récupérer l’espace manquant, il faudrait délocaliser le MIN (marché d’intérêt national). Cela pose une question à laquelle nous devons répondre : le MIN a-t-il vocation à quitter la ville centre de la métropole ?

3)      L’accessibilité : à ce jour, aucune ligne de transport en commun ne dessert l’Ile de Nantes. Une simple ligne Chronobus est prévue d’ici à 2012. Il n’est question dans le Plan de déplacement urbain qui court jusqu’à 2030 ni de ligne de tramway, ni de nouveau franchissement de Loire. Cette partie de la ville est déjà fortement embouteillée. Comment les patients, leurs familles, les professionnels, les services de secours … se rendront-ils sur place ? Cette question est évidemment primordiale, et là encore nous manquons de réponse claire et précise.

4)      La densification urbaine : L’enjeu environnemental des années à venir consiste à densifier la Ville, à reconstruire la ville sur elle-même pour accueillir les nouveaux Nantais sans consommer d’espaces supplémentaires. L’Ile de Nantes n’a-t-elle pas davantage vocation à accueillir du logement qu’à accueillir un hôpital ? En même temps, la question de la diversité des activités présentes dans la ville centre est également posée.

 

Pour toutes ces raisons, il me semble urgent de prendre une décision : lancer des études sérieuses pour  :

-          implanter le CHU regroupé sur le site de l’Hôpital Laënnec qui dispose de 50 hectares disponibles.

-          Examiner les questions d’accès et de dessertes de l’hôpital sur l’Ile de Nantes et à Laënnec ?

-          Être totalement transparent sur les questions financières : coût de chaque hypothèse, mode de financement, quels partenaires, quelle participation de la Ville de Nantes… ?

 

Enfin, il faut que le débat ait lieu à Nantes. Le Maire de Nantes n’a pas le monopole des décisions. Un grand débat public doit être organisé. Aucun sujet n’est tabou, chacun à le droit de donner un avis et de faire des propositions, dont les plus crédibles méritent d’être mises à l’étude.

 

Il faut également arrêter d’opposer l’hôpital public, qui est l’un des fondements de notre société, à la médecine privée. En demandant débat, en demandant des études, je souhaite que les élus que nous sommes soient réellement en capacité de prendre LA bonne décision pour l’avenir de l’hôpital public et pour l’avenir de la métropole. Une telle décision ne peut pas être prise par un seul élu, fut-il le Maire de Nantes.

Si nous nous trompons, si nous faisons le mauvais choix, nous en subirons les conséquences pendant de très longues décennies.

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien BAINVEL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas