Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 06:07

Le Maire de Nantes répondant à une interview du Parisien – Aujourd’hui en France, présente les premières mesures que François Hollande prendrait dès son arrivée à l’Élysée, s’il était élu.

 

On peut reconnaître une évolution importante : des mesures concrètes sont annoncées.

Reste à savoir si ce plan d’actions de la 1ère année sera confirmé par la suite ou s’il aura changé dans les jours à venir.

 

Quoi qu’il en soit, ce plan est riche d’enseignements.

Le Maire de Nantes annonce que les premières mesures prises seraient les suivantes :

-          augmentation de 25% de la prime de rentrée scolaire,

-          blocage du prix des carburants,

-          rétablissement de la retraite à 60 ans,

-          mise en place de la caution solidaire pour l’accès au logement.

 

Ces mesures constituent soit des dépenses nouvelles, soit des rentrées fiscales en moins.

 

De plus, le Maire de Nantes précise que ces mesures seront prises par décret. C’est-à-dire sans demander son avis à la représentation démocratique qu’est le Parlement. Rappelons que les socialistes ont toujours pensé que le décret était une négation du suffrage universel, une atteinte à la démocratie et constituait un véritable passage en force de l’exécutif. Si c’est eux qui le disent….

 

Mais sur le fond, quel est le signal envoyé, que peut-on penser de ces mesures.

Ce qui est frappant, voire consternant, c’est que le Parti Socialiste Français, s’enferme dans toujours plus de dépenses. C’est que le PS Français n’apporte aucune réponse à ce qui est le mal le plus fort de notre société, la dette, le déficit, la dépendance à la dépense publique.

 

Pour répondre à ce mal, le candidat du Maire de Nantes propose plus de dépenses et plus de dette. En résumé, soigner le mal par le mal. Aucune chance que cela ne guérisse notre Pays.

 

Et cela n’est pas fini. En cas de victoire, le candidat socialiste ne s’arrêterait pas là. Il continuerait en abrogeant la TVA anti-délocalisation, en créant 100 000 emplois jeunes, en créant 60 000 emplois dans l’éducation, mesure majeure de sa réforme de l’éducation…

 

L’entêtement ne serait donc pas uniquement passager. Au contraire, le PS ferait de la dépense publique la base de son quinquennat.

 

L’autre enseignement qui est extrêmement inquiétant, c’est que dans ces premières mesures, rien ne concerne : la diminution de la dette, le renforcement de la compétitivité des entreprises, l’emploi dans le secteur privé, la santé, la dépendance…

 

Cerise sur le gâteau, le président socialiste déciderait de renégocier le traité européen alors que le texte actuel, qui a mobilisé l’actuel Président de la République pendant de long mois, a été adopté par l’ensemble des pays européens. Il n’y a que François Hollande pour vouloir le renégocier.

 

 

Cette nouvelle étape de l’élection présidentielle démontre, s’il en était encore besoin, le risque que notre pays court si le candidat socialiste l’emporte.

Ce nouvel épisode démontre que le Parti socialiste Français n’a rien compris aux défis que notre Pays doit relever.

 

Le Parti Socialiste pense que la réduction de la dépense publique est un problème, alors que c’est la seule et unique solution.

La France ne sera forte qu’à cette condition.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien BAINVEL - dans Ouvrez la à Nantes !
commenter cet article

commentaires

Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas