Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 07:43

Je regrette l’attitude de la ville de Nantes et son absence de soutien au Comité des Fêtes.

 

Celui-ci est chargé de l’organisation et du suivi de toutes les festivités liées au Carnaval de Nantes, le deuxième de France. La non-assistance à cette association en danger risque ainsi de porter un coup fatal au carnaval de Nantes, manifestation extrêmement populaire et à laquelle le Groupe et les Nantais sont très attachés.

 

Le Comité des fêtes cumule un déficit de 250.000 euros. Une mauvaise surprise pour l’équipe qui le gère depuis 2010, héritage des anciens dirigeants. Pourtant la ville de Nantes avait entrepris 5 audits en 5 ans sans s’apercevoir de rien !

 

Plusieurs solutions existaient pour sauver l’association :

 

1. Attribuer une subvention supplémentaire : ce n’est pas au contribuable de combler les erreurs de gestion d’une association. La fermeté de la municipalité à cet égard est compréhensible. Pourtant, il semble que la règle ne soit pas la même pour tous. La ville n’a pas hésité à combler régulièrement le déficit abyssal de l’ACCOORD. Cette somme est également à comparer aux 400.000 euros de déficit 2009 des Machines de l’Île.

2. Cautionner l’emprunt que l’association contracterait pour éponger sa dette. Cette solution semblait viable, mettant l’association face à ses responsabilités, d’autant que la ville de Nantes cautionne déjà de nombreuses structures pour des centaines de milliers d’euros. Cette solution permettrait, sans un euro d’argent public, de sauver les emplois des salariés du Comité et de reconnaître le travail des carnavaliers et des bénévoles qui font le succès de cette manifestation.

 

Mais à Nantes, selon que l’on soit proche du maire ou non, il y a 2 poids, 2 mesures dans l’attribution des aides de la ville (les critères d’attribution des subventions ne sont toujours pas publics, malgré les demandes répétées de l’opposition). Ainsi, l’année dernière, alors qu’une association subissait déjà les foudres de la Municipalité (suppression des subventions sans raison apparente), le premier adjoint du Maire indiquait qu’il n’y avait pas de clientélisme à Nantes puisque le comité des fêtes présidé par Annick Le Ridant recevait une subvention. Et bien, à peine un mois plus tard, la ville a décidé de le laisser mourir, prenant le risque de priver les Nantais d’un carnaval cette année.

 

Je demande à la Municipalité qu’une solution co-construite avec l’ensemble des acteurs concernés soit trouvée.

 

Le Carnaval est une institution de la culture populaire qui mérite d’être sauvée

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien BAINVEL - dans Ouvrez la à Nantes !
commenter cet article

commentaires

jean -claude 25/01/2011 19:46


il faut absolument sauver le Carnaval. ce que fais le maire est totalement honteux


Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas