Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 16:44

Conseil municipal. Les militaires vont quitter Nantes en 2010 et ils vont libérer le site de la caserne Mellinet. La Ville, pour montrer son intérêt quant à l'avenir de ce site "instaure un périmètre d'étude".

En 2010, tous les militaires vont quitter Nantes. De facto, ils quitteront la caserne dite Mellinet à l'est de Nantes, soit 13 hectares, idéalement placés à l'est de Nantes, sur l'axe qui va de la place Foch au rond-point de Paris.
La caserne est en grande partie invisible pour les passants, car bordée de maisons ou de petits collectifs, au nord, à l'est et à l'ouest. Elle est accessible par la place du 51è RA, en retrait de la rue du Général Buat et par la rue de la Mitrie.

Quand l'Etat avait fait connaître sa décision de libérer ce vaste espace, la municipalité de Nantes, très préoccupée à contester le départ des militaires, avait fait la fine bouche. Le foncier, c'est-à-dire les sites constructibles, ne manque pas à Nantes. Il y a l'Ile de Nantes, la Bottière-Chenaie, Edre Porterie, etc.

Mais aujourd'hui, la Ville de Nantes s'intéresse de près à cette caserne. Les élus l'ont dit hier en conseil municipal. Premier acte concret, ils ont voté l'instauration "d'un périmètre d'étude sur la caserne". Avec en tête l'idée d'encadrer l'évolution urbaine à venir de ce secteur, pour ne pas laisser faire n'importe quoi.

Est-ce à dire que la Ville se portera acquéreur des 13 hectares ? Pour l'heure rien n'est exclu. "On peut faire valoir notre droit de priorité...Mais aucune décision n'est prise."
Un fait est certain : les promooteurs immobiliers ne pourront pas s'emparer à n'importe quelles conditions de ce lieu. Le périmètre d'étude permet de protéger ce site pour éviter tout développement immobilier non contrôlé. "Cette disposition nous permet d'opposer le cas échéant, un sursis à statuer aux demandes d'autorisations de travaux, de constructions ou d'installations." 
La Ville va commencer par étudier les lieux. Dans le périmètre de la caserne, se trouvent notamment des bâtiments à préserver car faisant partie du patrimoine nantais. Il s'agit aussi de réfléchir aux aménagements possibles pour désenclaver le site.

Au nom de l'opposition de droite, Julien Bainvel a souligné "la nécessité de conduire toute opération sur ce site dans la plus grande transparence, en associant le plus en amont possible les riverains, les commerçants et autres acteurs du quartier".
"Notre municipalité se doit de faire de la caserne Mellinet, une vitrine au coeur de la ville, d'une densification urbaine réussie" a estimé de son côté Emmanuel Gachet. Il a rêvé de "cheminements doux," et "de jardins familiaux ou de jardins partagés en pieds d'immeubles".
Mais Alain Robert, l'adjoint à l'urbanisme a rappelé la réalité. "Pour l'heure, la Ville a simplement instauré un périmètre d'étude". C'est un premier pas mais on est loin d'une éventuelle zone d'aménagement concerté.

Ouest France - 17/10/2009





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas