Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 07:55

Monsieur le Maire,

Mes chers collègues,

 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, vous me permettrez de revenir sur la forme que prend ce débat.

Les présentations qui nous ont été faites ont été très claires et précises et je tiens à remercier les différentes intervenants.

 

Je regrette simplement que la modification du déroulé de cette Communication thématique n’ait pas été réalisée dans le consensus et dans la discussion. Nous avions demandé à l’occasion de la révision du règlement intérieur que ce moment du conseil évolue pour être plus interactif, plus constructif. Vous nous aviez opposé une fin de non recevoir début 2011.

Cette nouvelle formule est une avancée, mais je suis persuadé que nous pouvons encore mieux faire. Je regrette que notre groupe voit au passage sa représentation baisser au même niveau que celle de l’ensemble des composantes de la majorité, ignorant totalement la représentation proportionnelle. Toujours étonnant pour quelqu’un qui la réclame au niveau national…

 

Pour ce qui est du fond, il faut féliciter les entrepreneurs nantais et de la métropole qui font qu’aujourd’hui Nantes dispose d’une petite longueur d’avance. La cantine numérique est bien le fruit de la volonté du tissu économique. Ce dynamisme est avant tout du aux entreprises, aux étudiants, aux universités. Tous ces acteurs ont bâti un édifice solide.

 

Notre rôle en tant que collectivités locales, en tant qu’élus locaux, est bien d’accompagner ces initiatives en laissant aux acteurs toute liberté et toute autonomie dans leurs choix, leurs actions, leurs projets.

 

En résumé, les élus doivent accompagner ce mouvement mais en aucun cas, c’est notre vision, prendre la main.

 

Le numérique est un sujet transversal qui transcende les thématiques, les différentes politiques publiques mais qui transcende également les territoires.

 

Je citerai rapidement Gilles BABINET, Président du Conseil National du Numérique, qui a déclaré il y a quelques jours : « Le numérique est partie prenante de tous les aspects de notre société, il est au cœur des problématiques de l’État, au cœur de la société française, au cœur de la réforme, au cœur de l’économie française. L’enjeu, c’est de parvenir à faire comprendre à nos hommes politiques, à nos décideurs cet aspect « pervasif » -ou perméable- du numérique ».

 

Forte de son statut de 2ème place du web après Paris, statut précaire au rythme où vont les choses dans ce domaine, les élus locaux doivent, à notre sens, œuvrer à la création d’une Loire Valley.

Il s’agit non pas de construire en opposition, contre les autres régions françaises, mais bien de travailler en réseau, de créer des liens. Car l’enjeu auquel les TPE du secteur ont à répondre est bien celui de la compétition européenne, du travail avec les autres régions d’Europe : Barcelone, Gand, Madrid…

Quelques points qui nous semblent important de travailler rapidement :

  1. la question des infrastructures. Il faut à tout prix éviter la centralisation. Nantes ne peut pas agir seule, sans intégrer la réalité des 23 autres communes. Pourquoi ne pas imaginer une activité décentralisée de la cantine dans une des communes de la Métropole. Mon idée est ici de dire que la clef du numérique c’est d’être en réseau. Et donc de ne pas tout centraliser sur Nantes, sans pour autant, soyons vigilants tout éparpiller. Il faut trouver un juste milieu. Que penseriez-vous d’une structure décentralisée sur Nantes Métropole ?
  2. la question du haut débit : à ce jour, tout le territoire métropolitain n’est pas desservi. Ce qui pose un réel problème. Il y a ici un vrai sujet sur lequel il faut se mobiliser davantage.
  3. la question des usages. Car en réalité, le numérique ne vit que par les usages qui en sont faits. Prenons garde à ne pas créer un numérique élitiste, qui ne s’adresse qu’à une frange de la population. Le numérique n’est pas un qualificatif miracle.

De ce point de vue, il faut être attentif à ce que le taux d’équipement des familles soit très élevé, sinon de nombreux services ne seront pas utilisés. Pourtant aujourd’hui, à Nantes comme ailleurs, la fracture numérique est une réalité.

  1. un simple mot sur Ouest Numérique qui à nos yeux doit évoluer, car la vocation du numérique, c’est la diffusion et non la centralisation.
  2. sur l’open data, j’ai déjà eu l’occasion d’en dire un mot. Les données sont libérées, voilà une excellente chose, que nous soutenons naturellement et nous saluons à nouveau la détermination et l’engagement de l’association LiberTIC dans ce dossier.

Mais là encore, ce qui compte c’est l’usage qui sera fait de ces données par les utilisateurs. Ce qui compte, c’est de rendre accessibles les données, toutes les données et parmi elles les données économiques, d’urbanisme, et financières.

Et la ma question s’adresse à vous Monsieur le Maire, reprenant ainsi un twitt publié mercredi après midi « #nantes -contrairement au CG44- n'a pas validé l' #opendata des budgets (comme Rennes, ou CG71) A quand la décision ? ».

  1. la question de la formation des usagers, des utilisateurs est également fondamentale Avec la question de l’école 2.0 qui nécessite une évolution importante des pratiques et des états d’esprit.
  2. Enfin, n’oublions pas que le numérique est source de productivité et d’amélioration du service au citoyen dont le fonctionnement est parfois un peu rigide. Ce qui nous offre une vraie opportunité de revoir nos modes de fonctionnement en interne. 

J’en termine en vous disant que nous considérons que les pouvoirs publics locaux doivent continuer à soutenir les actions des entrepreneurs locaux, en soutenant la création d’entreprise, en mettant en place des dispositifs pour l’accès aux loyers, pour aider davantage les entreprises dans les premières années de leurs vies.

Et vous dire que s’il faut bien sur se réjouir des initiatives des acteurs locaux, de la cantine numérique, il faut permettre à ce tissu de poursuivre son développement et de continuer à créer de l’emploi.

 

La société numérique nantaise doit donc être valorisée, accompagnée, elle doit aussi se démocratiser, se développer et se renforcer.

 

Je vous remercie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas