Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 16:47

Suite aux déclarations de Johanna  Rolland, candidate aux élections municipales, Julien Bainvel, Conseiller municipal de Nantes et Secrétaire national de l'UMP, met en doute ses bonnes intentions fiscales.

 

Il rappelle que les élus du Parti Socialiste sont drogués à la dépense publique et à son corolaire, la hausse des impôts.

Ainsi, chaque jour le Gouvernement, duquel la Municipalité est totalement solidaire, multiplie les augmentations d’impôts et l’élargissement de la base fiscale (des centaines de milliers de Français doivent dorénavant payer l’impôt sur le revenu et pas conséquent la taxe d’habitation).

Le budget 2014 de l’État se résume ainsi à plus d’impôts et à une explosion de la dette. Pas de pause fiscale, ni pour les ménages (+ 12 milliards d’impôts a minima), ni pour les entreprises (+ 3 milliards au moins).

 

D'autre part, déjà en 2008 la liste sur laquelle figurait la candidate PS s’était engagée à la stabilité fiscale. Le résultat le voici : un reniement des promesses électorales, une augmentation importante de la fiscalité (taux : + 9,5 %) et Nantes parmi le peloton de tête des villes dont la taxe foncière a le plus augmenté depuis 2008 : + 27 % !

 

Johanna Rolland, héritière de Jean-Marc Ayrault, ne s'est donc pas convertie à la modération fiscale. Elle tente simplement de se démarquer de son héritage et d’endiguer la volonté des Nantais d’exprimer leur ras le bol fiscal en mars prochain.

 

Avec Julien Bainvel, changez de point de vue sur la politique fiscale. Il s’engage au gel des taux d’imposition sur l’ensemble du mandat.

 

Il réagit également aux propos de l'adjoint aux finances qualifiant de "bidons" les chiffres annoncés par l'UNPI (Union Nationale de la Propriété Immobilière). Monsieur Bolo semble oublier que toutes les collectivités socialistes percevant la taxe foncière ont augmenté son taux depuis 2008.

Il est étrangement frappé d'amnésie alors qu'il siège, en bon opposant au cumul des mandats, à la ville, à la métropole et au Conseil général. Les chiffres présentés par l'UNPI sont des chiffres agrégés et présentent la hausse de la taxe foncière pour un propriétaire nantais depuis 2008.

 

 

Communiqué diffusé le 9 octobre 2013

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien BAINVEL - dans Ouvrez la à Nantes !
commenter cet article

commentaires

Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas