Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 06:23

De nombreuses personnalités nationales, de nombreux élus locaux et militants s’interrogent : faut-il faire l’inventaire des années Sarkozy ?

 

Alors que notre Pays est confronté à une crise structurelle, que la dette ne cesse d’augmenter, que le Gouvernement de Jean-Marc Ayrault est incapable de fixer le cap et de prendre des décisions courageuses, que le chômage explose, que la dépense publique n’a jamais été aussi élevée au niveau de l’État et dans les collectivités, l’UMP doit-elle faire le bilan du quinquennat 2007-2012 ?

 

Bien sûr, il nous faut tirer les leçons de ce quinquennat car nous apprenons toujours du passé. Bien sûr, chacun doit procéder à son examen de conscience.

Bien sûr, le débat est indispensable dans notre famille politique.

 

Et puis alors ?

Lorsque nous aurons fait l’inventaire de ces 5 années, serons-nous plus crédibles aux yeux des Français ? Serons-nous plus à même de proposer des réformes courageuses ? Serons-nous capables de dévoiler notre programme pour la France de demain ?

Ce travail ne peut s’effectuer que résolument tourné vers l’avenir et dans un esprit constructif. Car 2017 ne pourra se résumer à réinventer 2012.

 

Alors au droit d’inventaire, je préfère donc le droit d’inventer.

Le droit d’inventer, la France de demain.

Le droit d’inventer un système social sauvegardé, rénové, modernisé.

Le droit d’inventer une fiscalité juste, modérée et stable dans le temps.

Le droit d’inventer une France dans laquelle les entreprises pourraient créer des emplois, les chômeurs et les jeunes trouver du travail.

Le droit d’inventer un État moins dépensier, recentré sur ses missions régaliennes.

Le droit d’inventer des collectivités locales économes des deniers publics, simplifiées, moins nombreuses.

Le droit d’inventer un pays qui garantit la sécurité de chacun, première des libertés.

Le droit d’inventer une nation tournée vers l’avenir, l’innovation et le progrès.

Le droit d’inventer une école de la République qui soit respectée, efficace et soutenue.

Le droit d’inventer une nouvelle vision du développement durable en incitant plutôt qu’en punissant…

 

Projetons-nous vers l’avenir, plutôt que de nous retourner vers le passé.

Et n’oublions pas que Nicolas Sarkozy a su, mieux que quiconque, tenir la barre du bateau France dans une période de crise inédite.

 

L’UMP est aujourd’hui dans l’opposition. Alors critiquons ce que le Gouvernement et le Président de la République font mal. Mais astreignons-nous à une discipline stricte : pour chaque critique émise une proposition faite.

C’est de cette manière que nous serons crédibles et que nous remporterons les élections à venir.

Car n’oublions pas que le prochain rendez-vous électoral qui attend l’UMP, ce n’est pas la Présidentielle. Les élections municipales seront un moment important de la vie de notre formation politique. Concentrons-nous sur cet objectif de reconquête dans l’union et le rassemblement. Nous pourrons ensuite, tous ensemble, penser et travailler à 2017.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien BAINVEL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas