Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 06:12

Monsieur le Président, Mes chers collègues,

 

Le groupe Equilibre et Démocratie soutient avec force et conviction le développement des transports en commun sur le territoire de Nantes Métropole.

 

Malheureusement durant ce mandat, aucun projet structurant ne viendra confirmer les efforts réalisés par le passé dans le domaine des transports publics. Cette délibération est donc pour nous l’occasion de rappeler les promesses qui ne seront pas tenues. Les Nantais et les habitants de la Métropole s’en inquiètent, car la réalisation de l’interconnexion entre les lignes 1 et 2 était une promesse de campagne. Nous savons qu’elle ne sera pas effective. Il n’y aura pas non plus de Ligne 5 de transport en commun en site propre sur l’Ile de Nantes, la Ligne 4 ne sera pas prolongée…

 

Nous le savons les abonnés de la TAN ont souffert, comme les autres habitants de la Métropole, de la crise. Les personnes âgées notamment qui ont connu une augmentation de leurs tarifs de près de 30 % en 2009. Il s’agit pourtant d’un enjeu important  et la question de la tarification pour ce public doit être reposée.

La situation économique de cette période ne semblait pas propice à une nouvelle augmentation, dans une ville où les impôts ont également augmenté.

 

Vous le savez pourtant, l’effet des tarifs est très important sur la hausse des fréquentations. Et l’augmentation très forte de la fréquentation des transports départementaux depuis l’instauration du tarif à 2 euros en est la preuve. Autre preuve : le tassement de la fréquentation des transports de l’agglomération en 2009.

 

En réalité, cette hausse des tarifs est le résultat d’une gestion hasardeuse, le versement transport étant à son taux maximum, il n’y avait plus d’autre solution. Curieuse politique de gauche qui choisit de mettre à contribution les usagers dans une période de crise alors même que la ville de Nantes a augmenté les impôts.

 

Vous devez absolument remettre de la cohérence dans les choix faits par notre collectivité et réaliser les investissements là où ils sont indispensables et utiles à l’intérêt général, dans le respect de nos compétences. Les questions du transport et de l’urbanisation sont des questions essentielles et liées l’une à l’autre. Ce sentiment de manque d’adéquation entre l’urbanisation et les nouveaux moyens de transports est partagé par les habitants du territoire de Nantes Métropole qui l’ont rappelé lors de l’enquête qualitative sur le bilan du PDU. De nombreux exemples le prouvent : sur l’ile de Nantes où le tracé de la ligne 5 n’est pas crédible ; problèmes importants sur les routes de Sainte-Luce et de Saint-Joseph de Porterie, où les aménagements ne sont pas à la hauteur des modifications de l’urbanisme ; l’accès aux grands équipements que sont le Zénith et le CHU Nord n’a toujours pas été résolu ; la desserte de la seconde couronne nantaise de plus en plus peuplée du fait de l’étalement urbain, les accès Sud, sans parler de la gare …

 

Conscient des limites de la capacité d’investissement de Nantes Métropole, ce que vous semblez enfin admettre, vous augmentez une nouvelle fois les tarifs de près de 3 % en moyenne. Nantes Métropole s’est engagé auprès de la SEMITAN sur une évolution des tarifs de +2,5% par an, ce qui nous amènera à une augmentation de près de 20% sur ce mandat. Pour nous, cette augmentation des tarifs démontre la fin de la politique volontariste et attractive de Nantes Métropole en matière de transports, après la rupture de 2009.

 

Cette situation est d’autant plus regrettable qu’elle intervient alors que le réseau nantais ne se distingue plus des autres : de nombreuse villes ont ainsi développé leur réseau, la gratuité pour les chômeurs est pratiquée par la plupart des grandes villes, les tarifs propres aux retraités sont parmi les plus chers de France, tandis que les étudiants, notamment les boursiers, ne sont pas particulièrement aidés et enfin les tickets à l’unité sont parmi les plus chers.

  

Je note également que vous nous faites voter un certain nombre de délibérations sur les transports : rationalisation, tarifs, Chronobus, alors même que la révision du PDU est en cours. Vous nous demandez donc de faire des choix avant que le bilan soit réellement connu et les grandes lignes stratégiques fixées. Là encore curieuse façon de pratiquer la concertation et d’associer tous les acteurs concernés.

 

Enfin pour plus de clarté, nous vous demandons de bien vouloir dissocier  les deux dossiers afin que chacun puisse s’exprimer plus facilement.

 

  

Le Président de Nantes Métropole a accepté. Nous sommes les seuls à avoir voté contre l’augmentation des tarifs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas