Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 12:00

Les lendemains de défaite sont toujours difficiles. Et pourtant, il faut repartir de l’avant, réfléchir, analyser les résultats, trouver des explications à cette défaite. Car il s’agit bien d’une défaite. Ne nous voilons pas la face.

Bien sûr le contexte national n’était pas favorable, bien sûr la crise inédite qui frappe notre pays n’était pas de nature à renforcer l’intérêt des Français pour une collectivité qu’ils ne connaissent pas.

 

Et pourtant, tout mettre sur le dos du national serait une erreur, une grave erreur. Car les résultats montrent aussi que si l’Alsace reste à droite, et que si la Réunion et la Guyane passent à droite, c’est bien que le contexte national ne fait pas tout.

 

Alors pourquoi Christophe Béchu n’a-t-il pas gagné ? C’est la question qu’il faut se poser.

Christophe, auquel je veux rendre hommage, a été une excellente tête de liste. Il a sans doute manqué de notoriété, mais ceci n’explique pas tout. Si la liste avait été excellente, si le programme avait le meilleur, si la campagne de terrain avait été parfaite, nous aurions gagné.

 

C’est donc qu’il ya eu des erreurs, des erreurs de stratégie. Si nous avons perdu, ce n’est pas que de la faute des autres.

                                                                                                                                  

À mes yeux, plusieurs raisons expliquent ce résultat.

 

Tout d’abord l’union. Sur le fond, je pense que la stratégie de l’union n’était pas mauvaise. Mais j’aurai préféré que l’union ne soit pas une union de façade, dictée par les étiquettes politiques, mais par les compétences des hommes et des femmes présents sur la liste, et par leur représentativité et leur notoriété sur un territoire donné.

 

Ensuite, je pense qu’une erreur a été commise sur la constitution de la liste de Loire Atlantique. L’union a obligé la liste départementale à faire une place importante à des partenaires représentants la droite dure. C’est nier la réalité sociologique et électorale de notre département, de tradition centriste, pro-européenne, qui vote de plus en plus à gauche.

 

Et puis, je regrette, en tant qu’élu nantais, mais avant tout en tant que citoyen nantais, que les grandes villes aient été un peu oubliées dans cette campagne, sur la forme comme sur le fond.

 

Alors, bien sûr on ne refera pas le match. Pas celui-ci en tout cas. Mais des matchs, il y en a beaucoup d’autres à venir.

 

Alors il faut absolument que chacun prenne ses responsabilités.

 

Du côté de l’UMP, il est vital que les responsables du parti assument leurs responsabilités et qu’enfin une stratégie soit mise en œuvre pour enrayer cette chute infernale, scrutin après scrutin. Il faut apporter des réponses à celles et ceux qui chaque jour se battent pour défendre les valeurs et les idées de la droite républicaine et du centre. Il faut valoriser les jeunes, les moins de 40 ans, sous-représentés dans le personnel politique, qui représentent pourtant la relève. Il faut récompenser ceux qui travaillent vraiment. Il ne faut pas faire de l’UMP un parti hégémonique qui veut des candidats partout, même contre des élus de droite non UMP. Il faut travailler main dans la main avec ceux qui ont un point commun avec nous : se battre contre des candidats, des élus, de gauche.

 

Du côté du centre, il faut une structuration, seule solution permettant une identification et donc une adhésion des électeurs à des projets, des idées et des valeurs.

 

 

Les résultats de l’élection régionale en Pays de la Loire sont extrêmement inquiétants. Il faut réagir !

Je fais confiance à Christophe Béchu pour participer à la reconstruction de la droite ligérienne et pour établir une stratégie permettant à l’avenir de gagner des élections.

Le résultat de l’élection régionale en Pays de la Loire doit permettre un sursaut local de la droite républicaine et du centre.

 

De mon côté, je continuerai le travail de proximité dans le quartier Breil Barberie, plus largement au niveau de la ville de Nantes et de la métropole.

Je continuerai à faire avancer le débat d’idées en critiquant les décisions qui me semblent contraire à l’intérêt général mais en faisant toujours des contre-propositions.

Je continuerai à défendre un développement durable, ma vision de l’environnement, pour que sur ce sujet majeur il n’y ait aucun monopole.

 

Vous pouvez compter sur moi.

 

Julien BAINVEL

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien BAINVEL
commenter cet article

commentaires

Philip 26/03/2010 01:34


Bonsoir Julien

Je me permets de vous livrez la courte analyse que j'ai laissée sur le site internet de l'opposition municipale à Nantes.

"Si vous voulez avoir une chance de gagner à Nantes il faut revoir votre stratégie en profondeur.
C'est un modeste avis que je vous livre.

Il faut que vous alliez dans les quartiers populaires régulièrement et très régulièrement; c'est à dire à Beaulieu, Bellevue, la Bottière, le Bout des Landes, les Dervallières, le Clos Toreau, le
Breil Malville, Malakoff, la Beaujoire, etc. Ce sera une des clés du succès.
En effet, vous n'êtes pas du tout visibles, et pas assez ou pas du tout connus dans ces quartiers où JM Ayrault est très populaire. Son équipe, ses adjoints et les associations (subventionnées à la
limite du clientélisme) occupent le terrain en permanence.

Je me répète, mais ces quartiers sont remplis d'abstentionnistes et de jeunes électeurs. Il est à mon avis indispensable d'aller dans tous ces quartiers et ce très régulièrement.

Enfin, je pense que l'opposition au maire doit être forte et audible. Il faut s'opposer sur des sujets épineux et concrets comme la hausse du nombre de voitures brûlées et le refus de la
vidéosurveillance, les difficultés importantes de stationnement, la baisse des investissements dans les transports en commun, la gestion et la hausse du budget de fonctionnement de la ville, la
politique des subventions, le franchissement de la Loire, la desserte de Nantes par le train, etc.

Un habitant de Nantes."


schweitzer 24/03/2010 12:03


je ne suis pas si sûr que ça en ce qui concerne les vieux comme vous dites, ce sujet est trop vaste pour en dicuter sur la toile merci


schweitzer 24/03/2010 12:00


merci Mr Bainvel, mais pour moi je ne pense pas que l'on puisse dire que la droite a pris une raclée comme beaucoup le crient haut et fort, ils feraient mieux d'être plus modestes car c'est la
FRANCE avec un grand F qui s'est pris une descende, n'oublions pas quand même la moitié d'abstentionnistes, ce ne sont pas tous des gens de droite non ? lorsque j'entends crier les Français en ont
assez de la politique de N S pensez vous une seule fois que les autres feraient mieux Allons !il y a tant à dire sur ces élections...merci


Ridel 22/03/2010 18:17


Bonjour Julien,
Totalement d'accord avec vous! Personnellement je vois deux cibles en dehors d'une stratégie cohérente sur le fonds. 1/Une approche systématique des personnes âgées qui ne se déplacent pas et
redoutent les formalités.
2/ une distribution de votre bulletin ou équivalent sur les autres secteurs, dans les boites aux lettres des voisins avec lesquels il est souvent difficile de discuter. C'est l'information qui
finit par payer! Ils ne savent pas et ne veulent pas savoir Amitié,
Fernandmais quand ils sont seuls, ils lisent.


Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas