Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 17:30

Lors du dernier conseil municipal, nous vous avions interrogé à plusieurs reprises afin de connaître le coût de votre refonte du dialogue citoyen et de notre exclusion du dispositif. Monsieur Bolo, vous nous aviez répondu, comme vous aviez eu l’occasion de le faire en réunion publique, qu’étant adjoint aux finances, il ne fallait surtout pas nous inquiéter. Une bonne façon de ne pas répondre, une fois de plus. Grâce à ce dossier, nous découvrons que la mission d’assistance au dialogue citoyen coûte 59.800 euros.

 

60.000 euros pour rénover le dialogue citoyen alors que les Nantais reçoivent actuellement leur taxe d’habitation qui a explosé, c’est aberrant. Et 60 000 € pour quelles missions, pour quels conseils, pour quelles réalisations ?

Pour accompagner l’organisation d’une réunion de laquelle vous m’avez exclu, avec 6 associations. 60 000 € pour 6 associations, ça doit faire 10 000 euros par association, Monsieur Bolo, non ?

 

Cette délibération me donne également l’occasion de rétablir la vérité. Monsieur Bolo, contrairement à ce que vous écrivez, fautes d’orthographe comprises, sur votre blog, les élus UMP  ne veulent pas « piquer la place des Nantais » dans les instances de démocratie locale. Les élus UMP ne veulent pas « bordéliser » la mise en place du dialogue citoyen.

 

Vos propos sont maladroits, mensongers, et à la limite de la diffamation.

Selon vous, l’opposition municipale, « la jeune garde de la vieille droite nantaise » raisonne en termes politiciens. C’est vraiment le monde à l’envers. La vieille garde de la vieille gauche française ose nous donner des leçons.

 

Après l’affaire des opposants notoires, après l’interdiction d’aller dans les quartiers, après la non-distribution de documents de présentation d’une délibération, après l’interdiction de siéger dans les conseils de quartiers, vous osez nous décrire ainsi.

C’est consternant !

 

Monsieur Bolo, vous n’avez pas compris ! Nous ne souhaitons pas politiser le débat des conseils de quartiers, nous souhaitons simplement y participer, comme nous souhaiterions participer aux commissions d’attribution des logements sociaux. Au nom de la transparence !

 

Si votre système de démocratie locale était plus transparent, l’opération aurait fonctionné. Les chiffres le prouvent :

·     seulement 900 candidats, pour représenter les 280.000 habitants de la ville de Nantes, soit 0,3 % des Nantais, et parmi eux, 80 % seront exclus,

·     un manque d’intérêt des associations nécessitant une prolongation du délai d’inscription,

Ces nouveaux conseils sont un échec.

 

Au-delà du problème évident de représentativité, ce résultat prouve, incontestablement, l’absence totale d’adhésion des Nantais à cette parodie de démocratie locale, comme nous l’avions dénoncé, à moins que votre objectif soit la participation mesurée, comme le laisse entendre le mode de sélection.

 

Tout cela n’a rien d’étonnant, puisque les Nantais connaissaient déjà le mode de fonctionnement de l’ancien dispositif et comme vous l’avez rappelé Monsieur Bolo, le but des conseils de quartier n’est pas d’être « plus démocratique ». Pour résumé « Circulez, y’a rien à dire ! ».

 

Mais nous ne désarmons. Nous ne nous laisserons pas réduire au silence. Nous ne vous laisserons pas porter un coup à la démocratie locale. Nous sommes et nous resterons, aucune délibération, aucun texte ne nous l’interdisant, candidats aux conseils de nos quartiers.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

schweitzer 16/10/2009 20:12


je reste sans souffle devant les propos de mR Bolo heureusement que votre blog nous tient au courant de cet équilibriste merci


Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas