Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 07:56

Monsieur le Président, mes chers collègues,

 

Je tiens tout d’abord à adresser une pensée amicale à Pascale Chiron et à lui souhaiter un prompt rétablissement.

 

Nantes Métropole sera Capitale verte européenne l’année prochaine.

Espérons qu’elle en sera digne, car tout au long du mois de janvier les poubelles se sont amoncelées sur les trottoirs de Nantes dans des conditions d’hygiènes déplorables.

 

Pendant des semaines, près d’un mois pour certaines, des rues n’ont pas été collectées !

 

Quelle en était la cause ? Non pas une grève comme il y a un an.

Non, il s’agissait de dysfonctionnements liés à la réorganisation du ramassage des ordures ménagères.

Sur la Ville de Nantes, cela s’est traduit par un redécoupage des anciens secteurs de collecte, devenus plus larges et le changement de jours et d’heures de collecte dans certains quartiers.

Mal informés, les habitants ne savaient plus à quel moment sortir leurs poubelles.

Mal évalués, ces nouveaux parcours n’ont pu être terminés dans certains secteurs. Résultat accablant de cette modification mal préparée et pas anticipée.

 

À Nantes Métropole, on a répondu, tant qu’Allo Propreté fonctionnait, qu’il s’agissait d’un temps logique d’adaptation et que des ajustements seraient mis en place sur les tournées posant problème.

Belle réponse technocratique d’une structure déconnectée du quotidien. 

Car en réalité, il s’agit d’un nouveau raté dans la gestion des ordures ménagères. Alors que la taxe des ordures ménagères augmente, que le service diminue dans certains quartiers (passant à une seule collecte hebdomadaire) et que le tri sélectif n’est toujours pas étendu à l’ensemble de la ville (vous l’aviez promis pour fin 2010), les poubelles se sont entassées dans les rues de la future Capitale Verte Européenne.

 

Aujourd’hui, la situation n’est toujours pas réglée puisque des ramassages dans certains secteurs de Nantes ne sont toujours pas effectués régulièrement.

Les modifications de tournées ne doivent pas impacter le quotidien des Nantais. Alors pouvez-vous nous apporter des réponses précises quant à ces dysfonctionnements patents et quelles solutions sont proposées pour sortir définitivement de cette situation ?

 

Pour en revenir au dossier qui consiste à désigner le nouveau délégataire de service public, une remarque et une question. Sur la forme, j’étais membre de la commission DSP et je regrette, malgré le très gros travail des services, qu’au cours de ces réunions les élus n’aient pu avoir accès à aucun document, aucun dossier, aucune étude. Ce sont pourtant bien aux élus de décider me semble-t-il, n’en déplaise au Directeur général des services mutualisés.

 

Je regrette aussi que nous n’ayons pas été informés des suites apportées au dossier par une réunion spécifique de la commission DSP avant ce conseil.

 

Sur le fond, j’imagine et j’espère que la négociation a été l’occasion de tirer quelques bénéfices pour les habitants de la métropole.

Je vous dis cela car dans certaines métropoles, le renouvellement de la DSP est l’occasion de renégocier le contrat et d’obtenir des résultats positifs et incitatifs. D’aboutir à une renégociation qui soit bénéfique pour tout le monde : collectivités et particulier.

 

Ainsi, à Rennes Métropole, la renégociation a permis une baisse de 16% de la TEOM grâce notamment à une diminution du nombre de collecte (c’est le cas ici aussi), le déploiement des conteneurs enterrés (qui se fait également localement) et la télémesure du remplissage des points d’apports volontaire, proposition que je renouvelle aujourd’hui : il y a ici des gains très importants à faire : gains financiers et environnementaux.

Ma question est donc très simple, avec cette nouvelle DSP et « l’offre très intéressante de Séché », de combien la TEOM va-t-elle baisser pour les habitants de Nantes Métropole ?

 

 

Madame Gressus m’a indiqué qu’aucune baisse de la TEOM n’aurait lieu !

Pour ce qui concerne les problèmes de collecte sur Nantes, elle m’a précisé que dans les autres communes ayant connu auparavant le passage au tri, les mêmes problèmes avaient été subis par les habitants.

Est-ce vraiment un bon argument ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas