Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 06:11

Madame la Présidente,
Mes chers collègues,

Je ne reviendrai pas sur les raisons qui ont conduit la métropole à envisager le transfert du MIN de Nantes sur Rezé.


Nous avons affaire ici à un dossier structurant pour notre territoire et majeur de ce mandat.

Nous voterons donc ce transfert et le programme qui nous a été présenté.

Néanmoins, vous me permettrez quelques réflexions car des questions restent sans réponse, des questions pourtant primordiales pour la réussite de ce transfert et la viabilité de ce projet.

Tout d’abord, les entreprises vont-elles suivre ? Et surtout à quel prix ? Il serait utile que le Conseil communautaire soit régulièrement informé des avancées sur ce dossier.
Les discussions sont en cours entre les entreprises, Nantes Métropole et le cabinet Ernst & Young. Pouvez-vous nous indiquer l’enveloppe prévisionnelle envisagée pour ces négociations ?

Ensuite, la question des accès. Vous connaissez comme chacun d’entre nous dans cette assemblée les difficultés de circulation sur le périphérique aux heures de pointe.
Vous savez également que le succès du MIN dépend de l’accessibilité du site, tant pour les acheteurs que pour les vendeurs. Au Groupe d’Union de la droite et du centre, nous défendons la création d’un MIN au rayonnement régional. Cela nécessite de se donner les moyens de son accessibilité.

Or sur ce sujet, il faut avouer que le flou est persistant.
D’autant plus persistant dans le contexte de la réforme territoriale voulue par le Président de la République, et qui promet notamment que les routes départementales seront transférées. La Métropole devrait notamment récupérer sur son territoire la gestion de ces routes, sans qu’on sache exactement si des moyens financiers supplémentaires lui seront attribués pour gérer cette compétence.
Or cette question est importante puisque les projets routiers ont toujours des couts élevés. Si nous sommes compétents en la matière, que la clause générale de compétence est supprimée, et les financements croisés avec, le coût des aménagements routiers sera à notre charge.

La délibération fait référence aux notions de développement durable, mais n’aborde pas un point qui mérite à nos yeux réflexion : la question de la desserte du MIN, de la logistique mise en œuvre ? Comment les acheteurs pourront récupérer leurs biens, faut-ils les laisser venir en camionnette, en camions, faut-il étudier la mise en place de navettes électriques… pour les livraisons. Ces questions méritent d’être étudiées. Je serai favorable à ce qu’on puisse encourager les entreprises à mettre en œuvre une logistique mutualisée pour réaliser des économies, tant d’un point de vue financier que d’un point de vue environnemental.

Enfin, de manière plus globale, le coût de ce projet, 70M€ est important bien sur, mais il représente un cout minimum puisque cette estimation ne comprend que les travaux clos et couvert. Tous les aménagements annexes auront un coût supplémentaire.

Quel sera la participation effective de Nantes Métropole ? Pourrons-nous compter sur des cofinancements ? Nous ne le savons pas. Nous ne savons même pas si ces cofinancements seront encore autorisés dans les années à venir.

Je suis d’ailleurs assez surpris que Nantes Métropole soit la seule grande collectivité des Pays de Loire à ne pas lancer un débat sur la réforme des collectivités lancée par le Président de la République. Lorsque l’on regarde les changements majeurs qui pourraient s’abattre sur la Métropole, la moindre des choses seraient d’en débattre. Mais passons !

Autre point, qui me parait important et auquel la Chambre de Commerce est très attaché, c’est l’après projet. Une fois le MIN mis en service, comment assurer sa notoriété, sa compétitivité, sa promotion. Une véritable stratégie commerciale doit être élaborée, avec ceux dont c’est le métier, et la Métropole devra les accompagner au plus près de leurs besoins.

Notre ambition est d’attirer de nouvelles entreprises pour que demain le MIN de Nantes Métropole ait un rayonnement régional. Comptant aujourd’hui 109 entreprises, dont une centaine devant suivre de Nantes à Rezé, nous devons nous fixer, en lien avec la création du pôle agro, des objectifs ambitieux.

Dernière question : quel type de gestion envisagez-vous pour l’avenir ? Le MIN restera-t-il géré par une SEM ou un autre mode est-il envisagé ?

Nous voterons donc ce dossier en restant particulièrement vigilants sur les points que je viens de souligner mais en vous assurant de notre participation à la pleine réussite de ce projet. C'est la raison pour laquelle nous désignerons des représentants au sein du jury de concours.

Je vous remercie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien BAINVEL
commenter cet article

commentaires

traminot44 01/07/2014 22:37

on ne devrait pas voter un projet qui n'est pas bien ficelé. Rappelons que l'on fout dehors le MIN non pas pour progresser mais pour récupérer du terrain. Une opposition digne de ce nom ne devrait pas agir ainsi

Présentation

  Photo JB 3

Conseiller Municipal de Nantes
Elu du quartier Breil Barberie
Chargé des questions environnementales

Recherche

Pour me contacter

Mairie de Nantes
2, rue de l'Hôtel de Ville
44094 Nantes Cedex 1
02.40.41.92.07
julien.bainvel@mairie-nantes.fr

A vos agendas